Stras et paillettes

Publié le par Lou Reïgis

Après une ronde des fours de haute tenue et un succès de bonne facture, votre serviteur et sa dame (trésorière des Légremis), se sont rendus en villégiature courte sur les hauteurs de Nice, à L'Escarène.

Les échos du festival de Canne résonnant à nos oreilles, nous nous sommes rendus sur la croisette voir passer les célébrités célébrant leur célébrité.

Nous n'avons pas été déçus, le triomphe du futile s'est étalé avec une légèreté aussi insondable que la profondeur des abysses méditerranéens.

Grâce au bénéfice conséquent de la ronde des fours, nous avons pu nous loger au Carlton le premier soir, et par une relation, au Martinez par la suite ( une suite...). Les déplacements en moto sont vivement conseillés afin de se frayer un passage aisé au milieu d'un populo certes bon enfant mais il faut l'avouer un tantinet envahissant. J'ai donc choisi une monture adaptée, discrète et passe partout. divers 4288divers 4253

Michel et Ariane nous ont convié à assister à leur émission en directe de la croisette et seul Ali nous a boudé un peu, vexé qu'il fut de ne pas avoir reçu de carton d'invitation à notre ronde des fours. Il y a des impers qui se payent cash! mais devant une coupe de Don Pérignon, à "l'auberge de la Madone" du village de Paillon la réconciliation fut heureusement scellée.

divers-4232.JPGdivers 4231

Nous avons croisé notre "payssou" Sébastien Chabal, présent sur la croisette, dans la foule populacière, avec une discrétion maquillée d'un embonpoint vieillissant à la Depardieu. Un petit signe amical de sa part, pouce levé pour nous féliciter de cette extraordinaire réussite Gluirassienne de la Ronde des Fours, et une promesse d'être présent l'an prochain pour le renouvellement de cette festivité.

divers 4249divers-4230.JPG

Trévor et Marie, nos amis Anglois des Légremis ont participé avec un enthousiasme "so britich" aux manifestations Cannoises de leur balcon du "Carlton" en vis à vis du notre. Quelques vedettes Etasuniennes croisées au hasard de promenades nonchalantes, signalent la vitalité jamais démentie depuis 63 années du clinquant du 7ème art et de sa frivolité habillée aux valeurs éternelles du pognon, du fric, du flouse, du grisby jetés en pâture aux gueux endimanchés à la fois dupes et goguenards...!

divers-4214.JPGdivers-4245.JPG

divers-4227.JPGdivers-4209.JPG

Echantillon de quelques stars...


Publié dans chronique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article