Pierregourde ou comment dissiper les vapeurs du réveillon....

Publié le par caminares

Dimanche premier janvier.

Nous avons peu dormi, après un réveillon fort animé... Mais c'est décidé, nous allons prendre de bonnes résolutions.

Afin de dissiper les vapeurs alcoolisées et digérer le repas de la veille qui dura fort tard dans la nuit, nous chaussons nos godillots.

Direction, le château de Pierregourde. Situé sur un promontoire rocheux au confluent du Rhône et de l'Eyrieux, ce vieux castel domine et protège l'accès à la vallée du même nom.

Le dernier seigneur des lieux commandait les protestants du Vivarais.

Si l'on en croit Ovide de Valgorge, dans ses "Souvenirs de l'Ardèche" paru en 1846, "ce baron était pillard et sanguinaire, chef de partisans".

"Les habitants de ces sauvages contrées croient sérieusement encore que son âme revient visiter une fois chaque mois, à la douzième heure de la nuit, les ruines de son manoir..."

Cet homme-là, d'après la légende locale aimait la bonne chère... et les femmes. Quoi de plus normal donc, que de parcourir son domaine après une nuit de libation!

Déjà, Ovide de Valgorge décrivait l'accès par un ravin étroit, au croisement d'une route qui mène à Saint Fortunat. Il semble que rien n'a changé depuis que ce digne Inspecteur des monuments historiques de l'Ardèche, a parcouru le sentier.

Car c'est bien par un vallon étroit et pentu que l'on accède au pied du château. Au fur et à mesure que l'on grimpe, le paysage se dévoile sur 360°: les monts de l'Ardèche avec en point culminant le Mézenc et le dôme du Gerbier des Joncs à l'ouest, la barre du col de l'Escrinet au Sud, le Ventoux et les monts de la Drôme au sud-est puis en remontant à l'envers la course du soleil, les Trois Becs et le Vercors, étincelant sous les premières neiges d'hiver.

Rude montée qui nous permis d'évacuer les excès de la nuit.

La descente par le GR42, d'abord abrupte, se pratique par une large piste forestière traversant une forêt aux forts accents méditerranéens. Par moment, la vue sur la vallée de l'Eyrieux est impressionnante. Puis, de larges lacets nous ramènent en pas rapides vers notre point de départ. Il ne nous aura fallu que trois heures pour parcourir cette randonnée très agréable en ce début d'année 2012...19-Château et HameauVoir l'album photos "Pierregourde"

Publié dans compte rendu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article