Meyras

Publié le par Lou Reïgis

Caminares, jamais en manque de glorifier son Ardèche, nous proposa d'aller voir du coté de chez Swann, si le temps des Jeunes Ondines en fleurs trempait encore leurs divins corps dans les bras séculiers de sa rivière aimée, à Meyras.

P1060810.JPG

J'eus beau le prévenir qu'en ces temps glaciaux il était fort improbable qu'elles trempassent leur cul dans l'eau, il me répondit avec cette superbe mauvaise foi qui le caractérise aux alentours de son bon sens paysan: << C'est pour les souvenirs de ma jeunesse, Ensucadou!>>

P1060802.JPG

Hors donc, museaux gelés et doigts gours nous voilà rendu à Meyras dont les édiles locales, ayant le sens de la formule choc, le déclarent "village de caractère" dans leur brochure à touriste.

P1060823.JPG

En 121 avant le petit Jésus, l'ancêtre de Caminares, un Consul du nom de Francisius créa les thermes bouillonnant des eaux volcaniques, sans doute à Neyrac. Dans sa posture Césarienne, nous n'osons lui signaler qu'un usurpateur du nom de Domitius fréquentait déjà ces lieux de bacchanales orgiaques. 

P1060807.JPG

Le volcan Souilhol, du genre strombolien, abreuve d'éclaboussantes pouzzolanes et de fumerolles embrumées le panorama au dessus de la rivière dont Caminares a fait le chef d'oeuvre de ses souvenirs distingués. 

P1060814.JPG

Une coulée basaltique au dessus du Lignon, brasse régulièrement une floppée de lycéens boutonneux lors du passage de la rubrique géologie de leurs manuels scolaires. 

P1060818.JPG

Quelques vieux châteaux féodaux trônent en surplomb de l'Ardèche. Ils ont pour nom Ventadour et Hautségur. L'un se situe au confluent des vallées de l'Ardèche et de la Fontaulière, l'autre domine le hameau du Barutel. (Enfin presque! Caminares...)

P1060821.JPG

La légende populaire conte l'histoire tragique d'amour contrariée entre le Seigneur de Ventadour, un vaniteux, et la Comtesse de Ségure, une illettrée. Ils tentèrent de s'aimer alors que 700 ans les séparaient. Vieille légende qui font les beaux soirs de veillées à Meyras, car durant l'hiver, on s'emmerde ferme et la gnole coule à flot.

P1060803.JPG

Rien à ajouter sur Meyras, allez voir vous même dès les beaux jours venus, Caminares pense que vous ne serez pas déçu, et la petite rando de 10kms inscrite sur le press-book local vous sera profitable.

P1060819.JPG

Meyras /Neyrac les bains c'est de l'Ardèche profonde, le souffle de la nature au coeur de l'histoire, ou l'inverse, c'est du pareil au même.

Publié dans chronique

Commenter cet article

caminares 08/02/2013 18:07

Mise à part quelques erreurs anachroniques mais coutumières de notre rédacteur, ce compte rendu d'une randonette effectuée dans le froid glacial d'un hiver burlesque, est presque conforme à la
vision ubuesque de ce bon Lou Reïgis...