Les rives de l'Ardèche

Publié le par caminares

Ma rivière descend du plateau ardéchois. Elle prend sa source là-haut au-dessus d'Astet, à deux pas du Col de la Chavade, et entreprend gaillardement de rejoindre le Rhône....

Séparation naturelle entre les derniers contreforts des Cevennes et le plateau, surmontée des monts du Tanargue, ses colères sont subites et mortelles....

Combien de fois l'ais-je vu sortir de son lit? Combien de tragédies ses eaux boueuses de septembre ont-elles crées?

Et pourtant....

Comment croire que cette rivière torrentielle peut entraîner tant de dégats lorsque, l'été venue, les touristes barbottent dans ses eaux profondes?

Et pourtant...

P1010193.JPGL'été, au bord de ses rives calmes, nous allions à la pêche... Les agrions et autres libellules menaient leurs farandolles folles, d'un vol rapide et imprévisible. Dans les remous du courant, nos bouchons d'enfants entreprenaient une ronde magique, au bout de laquelle ablettes ou vairons se faisaient prendre, garnissant nos besaces d'une friture abondante et délicieuse.

Ah! Qu'il était doux le temps des vacances au bord de cette rivière....

Nos lieux de rendez-vous et de baignade avaient pour nom "La Clape", le "Gour de Taillan" parfois, les "Cigales", plus tard, "Beyzan" et sa passerelle, d'où les plus courageux piquaient une tête afin d'impressionner les adolescentes estivantes revenues au pays le temps des grandes vacances...

 Nous nous retrouvions nombreux afin de profiter de la châleur des après-midi de juillet ou d'août...

Nos jeux étaient ponctuées de grands éclats de rire, de courses effrenées dans le sable, au grand dam des quelques adultes allongés sur la grêve, dont nous interrompions la sieste ou la lecture... Au fond du terrain de mes jeux d'enfants, près de cette maison où je retourne dès que je le peux retrouver mes racines, "le long de cette grêve où le sable est si fin", sur les bords de cette onde, "je connus la prime amourette...."

Mes amours estivales et adolescentes sont à jamais indissociables de l'abri discret des osiers des rives de l'Ardèche....

 

 

 

 

Publié dans chronique

Commenter cet article