Les Marchés de Provence...

Publié le par caminares

Ah, les marchés de Provence! On ne s'y interpelle pratiquement plus, mon pauvre Gilbert... Mais on y trouve de tout et surtout ce que l'on ne cherche pas! Pas cher, tout à un euro...

"Oh, les belles dames, regardez mon tissu, comme il est beau... Que de la qualité! Té! Je te le laisse à un euro le mètre..." Ne pas chercher la provenance... Vous seriez surprises, mesdames...

Heureusement, il reste les étals, les odeurs, la beauté des légumes et fruits  gorgés de soleil, posés comme autant d'oeuvre d'art....

En Provence, plus exactement dans les Bouches du Rhône, le plus beau, le plus grand, le plus recherché, se trouve le samedi matin en Arles. Il en faut de la patience pour remonter le boulevard des Lices, tout en se régalant les yeux avec délice de la symphonie magique des couleurs....

Ici, avant même que l'étal n'apparaisse, l'odorat est mis à contribution: senteurs des mille et nuits, fragance d'épices plus ou moins lointaines, herbes de Provence, mélanges odorants pour tout et n'importe quoi...

P1070276Là, le rouge des tomates le dispute au vert des courgettes, au violet des aubergines ou au roux des oignons....

P1070283Plus loin, le célèbre ail violet en tresse viens au secours du cuisinier en détresse en manque d'aïoli...

P1070297

De petits paniers, joliment organisés sur l'étal, mettent en valeur  fraises, abricots et cerises... Une symphonie de couleur savamment orchestrée!

P1070288Mais voilà le coin des poissonniers.... Huitres de Bouzigues, moules, poissons de Méditerannée,  "ma belle dame, sortis ce matin de l'eau", de toutes sortes, rascasses, soles, rougets, sardines, muges, cabillauds, morue pour l'aïoli, bulots et autres escargots de mer aux épines dressées, et puis de jolis petits coquillages de Beauduc, les fameuses tellines, toutes de nacre habillées! Sans oublier les roses crevettes

P1070278Fruits, légumes, vin de la région, huile d'olive, olives vertes et noires, nature, à l'escabèche, cassées fenouil, au citron, j'en passe et des meilleures...

P1070318

Plus loin, la paella mijote dans de grands plats et fera le bonheur du chaland une fois de retour à la maison.

Le tissu provençal aux couleurs chatoyantes, des habits, robes, ensembles légers pour l'été, chapeaux et autres couvre-chefs, tout y est!

P1070279Au détour d'une rue, se dévoile le marché aux fleurs, plantes à repiquer, arbres en gestation "qui ne demandent que vot' bon coeur messieurs dames, pour croître et multiplier dans le bon terreau de votre espace perso"....

P1070302Et puis, une ribambelle de choses inutiles, mais qui aura été, juste le temps d'un samedi d'été, votre coup de foudre, votre coup de coeur....

Et qui finira, comme ce dessous de plat en osier dont vous aviez absolument besoin, dans un recoin du "cafoutchi" de votre belle villa du bord de mer....

Ah! Qu'ils sont beaux, nos marchés de Provence....

 

Voir l'Album Photos "Les Marchés de Provence"

Publié dans chronique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Moun 26/06/2013 08:03

Bonjour,
Je me demande si ce ne sont pas ces marchés qui me manquent le plus et le bon pain pour ne froisser personne :)
En tout état de cause, tu nous en as brossé un magnifique portrait et les saveurs sont remontées jusqu'ici :)

Merci et au plaisir de te relire dans tes reportages si vivants.