les chroniques Lou Reigissienne....

Publié le par caminares

Il y eût les "Chroniques Martiennes"... Ray Bradbury nous y livre sa vision apocalyptique d'une planète rouge sur laquelle l'humanité tente de survivre....

Et puis, depuis quelques temps, sur ce blog, nous avons droit aux Chroniques "Lou Reigissiennes"....

Vous y comprenez quelques choses, vous, à ces déblatérations régulières et provocatrices? Eh, ben, moi, je vous l'avoue, je n'y goutte rien! Queutz, comme on dit en toulousain.... Nada, nothing, res... Et pourtant, je le connais par coeur le Bonhomme...

Lui, il a des souvenirs de patronnage catho... Moi, c'est aux Francs et Franches Camarades que je me suis élevé... Même si, aux grands regrets de mon paternel, j'ai du suivre un peu le patronnage du jeudi du côté de la Côte Pavée à la Ville toujours Rose... Il ne m'en reste que le souvenir de mes premiers émois cinématographiques, ces braves curés nous projetant de vieux films en noir et blanc.... Revoir l'invasion de la lune par des araignées géantes serait un de mes plus grands plaisirs!

Mais revenons à nos moutons...

Hors donc, Lou Reigis, mu je ne sais par quelle inspiration, nous livre régulièrement ses états d'âme. Parfois, il utilise même des... néologismes? barbarismes?, bref des mots dont on ne sait pas d'où ils sortent. Prenons par exemple son "géniant". Qu'a-t-il voulu dire par là? "Un vieux pélerin qui vagabonde en géniant"....

Est-ce géant? Cela veut-il dire plein de génie sans bouillir? Ou bien alors gémissant? C'est génant, j'ai beau chercher, je ne trouve pas! J'ai bien trouvé sur l'internet un GENIANT, mais c'est une boîte américaine, qui je cite "provides information technology consulting services".

Bon visiblement ce n'est pas ce qu'il a voulu utiliser ce bon Lou Reigis... Alors je lance un appel à vous fidèle lecteur: si vous avez compris, écrivez-moi, et je mettrai en ligne votre explication!

A moins que cela soit un terme issu de l'occitan ou bien utilisé uniquement dans cette vallée sauvage et réculée où coule l'Eyrieux, où même les corbeaux ont du mal à voler, à cause des nombreuses turbulences venteuses....

Sacré Lou Reigis, vaï!!!!!

Publié dans chronique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lou Reïgis 05/10/2013 23:27

Dire que mon Caminaroudoudou ne manque jamais de me donner des leçons d'orthographe alors que lui même en commet de sévère!!!!
Mais oui, chère Moun, je voulais bien signifier le verbe geindre!!!
merci d'avoir rectifié la déficience orthographique de l'un et la difficulté de compréhension de l'autre. C'est ainsi que nous formons un duo complémentaire dans la mauvaise foi, foie et des fois,
c'est comme tu voudras!!!

caminares 07/10/2013 08:42



Oh! Ca va, toi....



Moun 05/10/2013 11:40

C'est pas beau, Francis, de se moquer de son p'tit camarade qui a confondu géniant à geignant du verbe geindre :)

Attention, des yeux experts en orthographe pourraient scruter tes futurs billets :)

Je plaisante fort évidemment tout comme toi je l'ai deviné pour connaître un peu, tout petit peu, ton sens de l'humour :)

Beau week-end à vous deux, au boulanger et à son double amical.

caminares 05/10/2013 14:07



Géignant? Mais c'est génial!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Et dire que cela ne m'a même pas effleuré l'esprit! Car connaissant  l'esprit...fécond de mon ami Lou REIGIS, je pensais à un jeu de mot!