Le génie d'un homme....

Publié le par caminares

Pas question de faire de ce blog un lieu d'échanges épistolaires entre un Lou Reïgis convaincu de sa bonne foi et un Caminares sûr de son hérétique éducation....

Ce soir, je veux vous parler du génie d'un homme. Rassure-toi mon ami boulanger, pétri des intentions les meilleures à mon égard, je ne pense pas à toi....

A l'occasion de ce voyage pré-initiatique dans la Ville romaine, j'ai redécouvert avec passion le génial Géo Trouvetou de la Renaissance, Léonardo da Vinci....

Dans un bâtiment contigu à la belle église Santa Maria del Popolo dans laquelle trône un tableau du Caravagge,  à deux pas de cette "Piazza del Popolo" où le bon peuple universitaire et bobo de Rome vient prendre un verre de vin blanc à la terrasse ensoleillée des bistros romains, une exposition sur le génie de Léonard attira notre curiosité.

Peintre, sculpteur, ingénieur, écrivain, poète, inventeur, sont les qualificatifs qui conviennent au grand homme. A partir de croquis retrouvés dans ses carnets, de suggestives maquettes ont été réalisées.

Cet homme avait tout vu, tout pensé, tout imaginé, tout pressenti....

De la transformation d'un mouvement rotatif en mouvement horizontal, de l'utilisation d'un arbre à came afin de réguler le mouvement d'une masse et d'assurer ainsi une répétitivité digne d'un Taylorisme d'avant garde, tout y était.

Ses créations sont d'une étonnante modernité!

Le scaphandre avec sa cloche flottante, un genre de skis à flotteur afin de marcher sur l'eau, de nombreux mécanismes d'horlogerie, une "boîte à miroir" dans laquelle votre serviteur, poussé par je ne sais quel égo dévastateur, a fait mumuse en se photographiant (presque) à l'infini, un chariot automobile, actionné par un ingénieux système de roue dentée que l'on n'appelait pas encore engrenage, la première mitraillette digne des orgues de Staline (Hé, hé, mon Lou Reigis...), un engin préfigurant l'hélicoptère d'aujourd'hui, mais aussi et ce n'est pas un canular, bien que cet article est écrit un premier avril, une bicyclette....

Bref, un vrai inventaire à la Prévert...

Mais je vous laisse le plaisir de la découverte....(Album Photo Léonard de Vinci)


Publié dans chronique

Commenter cet article