Le dernier des Grands.....

Publié le par caminares

Ce matin, je suis triste....
Ma ville natale se pare de sombres couleurs, la Volane n'emporte avec elle que des flots de tristesse, Antraygues, l'ile de ses rêves est figée par une morsure froide et mortelle.
Le dernier des Grands n'est plus....
J'ai grandi aux accents de ses mots enchanteurs, je me suis forgé à son Humanisme, j'ai compris ses colères et les ai faite mienne....
Ce matin, j'ai pensé à la reflexion de mon fils Marc, à peine dix ans, alors que nous partions vers mon Ardèche natale. La voix chaude de Jean Ferrat résonnait dans ma citroën noire et il me dit "Ce monsieur, quand il chante, on dirait qu'il sourit".....


Publié dans brève

Commenter cet article