Le Châtaignier

Publié le par Jean-Yves Sarméo

Creme-glagee-ardechoise 8952

Vivre debout, l'écorce écorchée mais lucide.

Tendre les branches dispersées de l'antérieur

Où quelques ramures de soleil s'élucident

Aux gorges déployées des primates rieurs.

 

L'avenir emplit sa besace d'âpres fruits.

Hier impérial, protégeant ses enfants rois,

Aujourd'hui évincé par nos cimenteries,

Bannières Babyloniennes d'un monde étroit.

 

Pourtant l'arbre à pain séculaire s'enracine

A l'ombre portée de nos perfectionnements.

Cette main impérieuse qui sculpte et dessine

 

L'immortalité de nos conditionnements,

Arrache l'âme et la sève définitive

Dans le prolongement des moires intuitives.

divers 7350


Commenter cet article

Moun 01/06/2013 09:03

Une défense des arbres fort nécessaire à la vie surtout et vous le chantez bien.