Le censeur du Ventoux

Publié le par Lou Reïgis

Pendant que Caminares avait l'idée saugrenue de randonner sur les pentes du Géant de Provence, un 14 juillet d'arrivée en son sommet, du Tour de France de bicyclette, d'autres savouraient le spectacle de la condition sportive faite aux participants de la Grande Boucle.

tour-de-france-au-mont-ventoux-la-grande-explication.jpg

Avachie dans mon canapé, assuqué de fatigue nocturne due à une saison en station d'autoroute, j'ai regardé, ébaudi, le spectacle ahurissant des forças du pédalier.

images-1.jpeg

Il y avait de tout, dans cette chenille multicolore ahanante, suante en sa queue et respirant une insolente facilité à sa tête, dans l'ultime grimpette d'un sentier de la gloire. Des gros mollets aux petits bras, les passionnés du braquet offrent des visages contrastés entre détermination et résignation. Tout cela fait de belles images télévisées de l'effort humain dans les capacités de celui-ci à toujours vouloir se dépasser. Et dans un décor somptueux, celui du Ventoux, dont René Char disait qu'il était la demeure d'un Dieu. 

Nous passerons sous silence que le vainqueur du jour est anglois, et que sa victoire, un jour de fête nationale, fait tâche...

images.jpeg

J'ai éteint mon téléviseur au moment où ce bel athlète, sans lever le cul de sa selle, a laissé sur leur séant des protagonistes à l'agonie. Dans un éclair fulgurant de génie humain, "l'homme bionique" les a tous niqué, le spectateur et téléspectateur, consentant ou pas, avec.

Sans doute la soif de gloriole est la plus forte, qu'elle autorise à insulter l'avenir. Le Mont Ventoux est un panthéon où le Dieu qui y réside a dû être étonné de voir un si prodigieux vainqueur venir le tutoyer avec une si grande insolence... 

images-2


Publié dans chronique

Commenter cet article

Pétrarques 16/07/2013 18:28

Ah! Dieu! Qu'en ont-il donc fait de ma Montagne Sacré...
N'est pas fou qui va au Ventoux.... Bien fou qui y retourne...

caminares 16/07/2013 18:31



Allons bon! Voilà donc que Pétrarques s'installe dans le Char, don du ciel...