Le Bois aux Sortilèges.....

Publié le par caminares

La matinée est déjà bien avancée lorsque je me gare sur le parking de l’Estong. Le pâle soleil peine à réchauffer le paysage : la température n’excèdera pas les 6°….Me voilà d'attaque pour m'aventurer dans le mythique Bois de Païolive....

Très vite, le sentier caillouteux rejoint le GR4© et le bord de la falaise. Vue imprenable sur les gorges du Chassezac, descendu des montagnes cévenoles, affluent impétueux de la rivière Ardèche. Aujourd’hui, les flots coulent langoureusement entre la roche abrupte. Au loin, un faucon quitte son aire et s’élance vers l’azur. Tout est calme en ce dimanche. Je profite avec bonheur de l’instant présent, prenant mon temps afin d'admirer le paysage et la tranquilité relative de ces gorges escarpées.

12-MéandreUn carrefour. Je délaisse le parcours blanc et rouge pour suivre la trace bleue, en direction de l’Ermitage. Le sentier s’enfonce en pente descendante dans les entrailles du Bois de Païolive. Pas un bruit, nul chant d’oiseau… 14-GR4Tel un cheminement initiatique, le sentier, bordé de roches séculaires chemine en zigzagant entre les chênes verts. Parfois, vers le sud, un halo lumineux perce entre les arbres, rendant encore plus étrange la fantasmagorie des sculptures érodées des roches blanches. Un aven, au bord du sentier, rappelle au promeneur solitaire que ce bois n’est qu’un immense lapiaz…

L’impression est étrange dans ce cheminement chaotique. Nombreuses sont les statues de pierre figées dans le roc, semblant veiller au silence ouateux du bois primaire….

Sortant de l'abri forestier, je débouche sur une immense dalle de calcaire plane. Le soleil est à son apogée, au loin, l’Ermitage brille d’une lumière apaisante… Le lieu est idéal pour un pique-nique hivernal…

27-J'ai la dalle!Je reprends ma route. Une intersection s’offre à ma droite. Résolument, je m’y engage et débouche au-dessus de la plaine, juste à l’entrée des gorges. Sur son rocher, l’ermitage de Saint Eugène surplombe la vallée. L’à-pic est formidable…34-Ermitage St Eugène

Un chant m’interpelle, incongru : « ce matin, un chasseur a tué un lapin… » ! Un groupe de randonneurs prend la pause au pied de l’Ermitage…

Me voici à nouveau sur une portion du GR4©. Un colosse de pierre, sentinelle posée au mitan du bois, surveille de loin la masure du saint ermite… Telle Ruth transformée en statue de sel, il semble un pénitent figé là pour expier je ne sais quelle faute grave…38-Sentinelle figée

L’ancienne draille, bordée de murets de pierre sèche, serpente au pied de formidables rochers. Parfois, un enclos de terre laisse entrevoir quelques friches, espace dénudée où l’on imagine sans peine l’ermite travaillant aux champs…

Carrefour des Trois Seigneurs. Sont-ils ces rochers élevés ? Mais alors, c’est une vraie armée…

Le chemin traverse maintenant un formidable entrelacs de rochers posés les uns sur les autres, cachettes magnifiques où semblent se terrer de fabuleuses chimères. Un panneau rappelle qu’il ne faut pas s’aventurer en cet étrange labyrinthe…

Je sors enfin du bois aux sortilèges. Ma promenade s’achève alors qu’au loin le Rocher de Sampzon s’illumine au soleil rasant…

48-Casteljau et Rocher de Sampzon au loin

 

Voir l'album Photo "Bois de Païolive"

 

L’ermitage St Eugène par la Corniche – Bois de Païolive

Départ : Parking de l’Estong

Temps de marche pause comprise 2h30

Difficultés : aucune, mais rester prudent  sur la corniche, à pic d’une centaine de mètre au-dessus des gorges du Chassezac.

Carte IGN2839OT

Publié dans compte rendu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article