Jean d'Antraigue

Publié le par Lou Reïgis

Voilà un moment de tristesse commune qui nous arrive soudainement, en cette fin d'hiver, Jean d'Antraigue s'en est allé.
Tous, nous avons une chanson de Jean Ferrat, et sans doute plusieurs, qui accompagnent des moments précis de nos vies.
L'universalité des ses chansons s'inscrit hors les modes futiles qui vous annoncent l'avènement d'une star de la fredaine qui, faute de talent, bat le tambour médiatique de l'éphémère.
Artiste engagé, résistant du politiquement correct, censuré souvent, le peuple profond, toute tendance confondue, se reconnaît dans ses textes et mélodies.
Par ce qu'il nous parlait de nous, qu'il mettait des mots sur nos maux, servit par des musiques dépouillées d'artifices ronflants et bruyants, longtemps encore ses chansons irrigueront le meilleur de nos sentiments intimes sur le sens de nos vies.
Au revoir Mr Jean Ferrat.

Publié dans brève

Commenter cet article