Echos de nos campagnes...

Publié le par lou Reïgis

Les cantonales de notre terroir fleurent bons la châtaigne, le marron et le fromage électoral...
On se dispute à coup de mots aigre-doux, d'affiches électorales arrachées, d'idées politiques rancis jusqu'à l'extrême, ( le mur de Berlin est dans les têtes, par chez nous... ), de prébendes partisanes surannées transformées en rentes de situations politiques sur lesquelles des politiciens de petite culture vous servent Montesquieu sans l'avoir jamais lu, ou pire, l'avoir compris!
De potentat local en affidés soumis, quelques décérébrés à la langue de bois et aux jambes idoines, dansent la bourré des idées toutes faites, depuis des lustres, avec une constance remarquable...
Ceux là rencontrent un succès électoral qui, depuis trente ans et plus, ne se dément pas.
Notre cuisine électorale locale est à l'image de notre pays, la France.
Souvent le ridicule assumé des idéaux, triomphe sur le bon sens, le principe de tolérance, l'intelligence du coeur et de l'esprit, pour aller vers la pente naturelle du corpus idéologique rassurant, mais vide de liberté de penser et d'agir.
Rabougris dans le confort illusoire du mensonge et de la peur de l'avenir, beaucoup ne veulent surtout pas que tout cela change.
Il le faudra bien pourtant, tôt ou tard...
Ce jour là, pas si lointain, les masques tomberont et les clowns seront tristes. Ils ne seront pas regrettés, leurs farces étaient mauvaises, grotesques, et le temps qui passe aura eu raison d'eux.
Avant, bien entendu, de les réhabiliter au nom du "c'était mieux avant", cette nostalgie qui perd la mémoire...




 

Publié dans chronique

Commenter cet article

Antoine De 10/11/2009 17:17


Voilà un article qui sent bon la France profonde... Tout cela est bien observé. Car, tel que décrit, cela ne peut être le fruit d'une imagination fertile. Et en plus, cela est superbement écrit!