Au temps béni des excursions....

Publié le par caminares

Depuis quelques jours, trône sur mon bureau, un petit opuscule que mon plus jeune fils m'a offert ce dernier Noël.
Connaissant ma passion pour la randonnée, il a découvert je ne sais où ce petit document plein de poésie dont je vais vous parler aujourd'hui. Son titre: "Conférence sur l'excursion".
En ce temps là, on ne parlait pas pas de randonnée: les amateurs de beauté buccolique partaient en excursion.... Chaussés de chaussures à clous, les intrépides s'élançaient le coeur léger à l'assaut des brumes montagnardes...
Je vous livre ici quelques extraits dont la vigueur du langage, le lyrisme, l'éloquence du conteur me ravissent à chaque lecture...

 

" La soupape de sûreté de la cîté tumultueuse, c'est l'excursion.
Qui dira la joie de ces caravanes, forts souliers, sacs suspendus, molletières et jupes courtes, qui, le dimanche, assiègent nos voitures de tramways, se bousculent un peu pour monter, se casent enfin dans un pépiement d'oiseaux, un cliquetis de mots sonores, d'appels familiers, d'exclamations pittoresques et joyeuses? Un coup de trompe; la voiture démarre et ouvre vers nos lointaines et exquises montagnes la soupape de la liberté......

....Qu'elles sont jolies nos montagnes marseillaises, qu'elles sont harmoniques, vues de loin, collier d'ivoire au cou de la cité et dont la mer cérulée est le bleu et étincelant fermoir!
Qu'elles sont nobles, hautes et belles, vues de près, avec leurs à-pics imprévus et le redressement de leurs falaiises, que celles-ci plongent d'un élan, comme au Cap Canaille dans les flots de la Méditerranée, ou que leur pied abrupt se perde dans la mer bruissante de la forêt Magdaléenne de la Sainte Baume!.....


.......Et là-haut, le soleil qui brûle les roches et, aux brindilles légères des thyms et des romarins, aux coulées de résine des pins sylvestres et des pins d'Alep, distille des parfums enivrants qui assainissent les poumons et grisent les plus solides cerveaux!...
....Et le vent, le beau, le divin mistral, contre lequel l'homme se redresse victorieux et fier, l'aspirant de toute sa poitrine, pénétré et comme baigné par lui ; le mistral qui siffle, hurle, chante, monte, descend, tombe soudain comme lassé pour se relever plus véhément, bruit comme le sflots à travers les forêts qui le saluent, emporte le stuiles, brise le sbranches, effeuille les asphodèles et le séglantiers, dominateur violent et superbe ; le plus beau des vents du monde, le gréand balayeur des brumes, le grand découvreur d'azur!...


....Soyez loués, fils de la libre nature, soyez loués, enfants de l'égale gaiété, soyez loués, compagnons de la fraternelle audace. Continuez à gravir la montagne de beauté et de santé. Laissez en bas dans les miasmes et la pestilence, dans les fumées du tabac et de l'alcool, les retourneurs de cartes sales, les ingurgiteurs de boissons frelatées, ceux que guettent, à chaque instant, l'impudeur, le vice, la maladie et la mort.
O femmes qui m'écoutez et que je n'ai pas besoin de convaincre, à courir les sentes pierreuses, à bondir, chevrettes légères, chevreaux agiles et nerveux, parmi les lentisques et les thyms, à s'enivrer des odeurs violentes de la terre et de la mer, vos filles deviennent plus belles et vos fils deviennent plus fort.......

.... Et cette joie du feu qu'on allume, penché sur la terre natale, les genoux au sol sacré, les mains jointes pour attiser la première flamme, jointes comme pour une supplication ou pour une prière......

..... L'ascension, mes chers camarades, beaucoup parmi vous le savent, c'est vraiment pour l'excursionniste la joie suprème, le culmen de son paradis de plaisir.....
 

Ah! Qu'en termes choisis, l'auteur sait nous faire vibrer...

 

 

 

"Conférence sur l'excursion" faite par M. Paul Barlatier le 1° avril 1922 à l'occasion du 25 ième anniversaire de la fondation de la Société des Excursionnistes Marseillais" 

 

 

Publié dans chronique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article