Lac des Neufs Couleurs

Publié le par caminares

Haute vallée de l’Ubaye, dimanche 13 juillet

Ce matin, la pluie de la vieille qui nous accompagna jusqu’au Gîte-Auberge Les Granges à Fouillouse, a cessé. Pourtant, dans le fond de la vallée, vers le col du Vallonnet, de lourds nuages subsistent….

Après un petit déjeuner copieux, nous voilà en route vers le Lac des Neufs couleurs. Très vite, une fois le hameau derrière nous, le sentier  de jaune revêtu, s’élance à l’assaut de la montagne, laissant le GR5 cheminer vers Larche.

La pente, d’abord rude, s’incurve en de longs et doux lacets, offrant un point de vue magnifique sur la vallée de l’Ubaye et Saint Paul. Une première intersection à 2070 et le sentier part à droite au travers du mélézin. De minuscules lys, de rouges joubarbes, marguerites et autres pensées sauvages, agrémentent notre montée. Encore quelques lacets et nous atteignons la trace de la moto qui alimente le refuge du Chambeyron. Celle-ci monte droit, coupant le travers d’un plateau où une belle surprise nous attend : à perte de vue, les edelweiss nous accueillent !

Lac des Neufs CouleursLac des Neufs CouleursLac des Neufs Couleurs
Lac des Neufs CouleursLac des Neufs Couleurs

Nous retrouvons le sentier initial, l’altitude est de 2479 mètres, et le temps reste au beau !

Par un long cheminement en balcon, les randonneurs arrivent enfin au pied d’une rude montée. Le Brec de Chambeyron, tout de blanc revêtu, sentinelle immobile culminant à 3389 mètres, veille sur le refuge éponyme. Passé le rampaillon, celui-ci nous accueille dans la beauté du Lac Premier resplendissant à son pied. Petite pause le temps de quelques photos.

Reprenant notre chemin, nous attaquons la rude pente nous menant au Lac Long. Niché à 2783 mètres, un névé sur son flanc, le lac étincelle sous la Croix de Bujon

Un autre raidillon et nous voici dans une succession de vallonnement, montagnettes russes qui éprouvent nos pauvres guibolles, passage de névé à la clé, avant d’atteindre enfin notre terre promise….

Des neufs couleurs, nous n’en verront guère : le Lac des Neufs Couleurs, pris dans sa gangue de glace, reste immobile sous l’aiguille de Chambeyron…

Quelques courageux téméraires attaquent le col de la Gypière enneigé et monte jusqu’à la tête de la Fréma (3151m), pendant que, sous la fraîcheur ambiante, nous prenons un pique-nique bien mérité….

Le retour se fera par le même chemin, le courage ou la volonté nous manquant devant un raidillon qui aurait dû nous mener au Pas de la Couletta. Bien nous en pris, car la pluie fit son apparition, nous obligeant au poncho….

Et puis, dans les lacets finaux, à quelques encablures du hameau, alors que l’ondée avait cessé, nous prîmes le temps de nous réjouir devant les jeux innocents que nous offrirent huit petites marmottes.

Promis, nous reviendrons en ce lieu magique, histoire de voir les Neufs Couleurs parader sous le soleil !

Lac des Neufs Couleurs
Lac des Neufs Couleurs
Lac des Neufs Couleurs
Lac des Neufs Couleurs
Lac des Neufs Couleurs
Lac des Neufs Couleurs
Lac des Neufs Couleurs
Lac des Neufs Couleurs
Lac des Neufs Couleurs
Lac des Neufs Couleurs
Lac des Neufs Couleurs
Lac des Neufs Couleurs
Lac des Neufs Couleurs

Publié dans Article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

taïs 07/05/2015 16:51

Bonjour y a t'il des passages délicat sur la montée ma compagne a un peut le vertige merci pour les infos

agnes 03/08/2014 13:20

Superbe rando ! j'aurais bien voulu être là ! Je voudrais tant voir des edelweiss dans leur milieu naturel !

PlumeAmie 20/07/2014 18:39

Il y a longtemps quand les enfants étaient encore petits, nous sommes allés en vacance en Haute-Provence.
Une région que j'aimais beaucoup et je me disais, à la retraite nous habiterons ici. Mais le temps et les circonstances ont raison de nos rêves.
Bonne journée

Caminarès 21/07/2014 11:09

Mais la poésie n'est-elle pas le prolongement de nos rêves, ma chère PlumeAmie?